DSC_0148

IHH™ LIVE REPORT : Roméo Elvis au Zénith de Nancy

Texte : Sébastien Muzi
Photos : Maude JNVX

Après son passage à la Rockhal d’Esch-Sur-Alzette (on vous en parlait ici), le Chocolat Tour de Roméo Elvis débarquait au Zénith de Nancy ce jeudi 14 novembre, l’occasion pour nous de peaufiner notre ressenti sur la prestation scénique du rappeur.

La première partie est assurée de main de maître par le très prometteur Todiefor, producteur bruxellois qui se charge d’échauffer les petits pieds des fans de Roméo à grands renforts de hits revus à la sauce afrotrap / club. La foule a bien révisé et se montre imparable sur les paroles de « Au DD », « Pookie » ou encore « God’s Plan ».

Après une demie-heure d’un set maîtrisé, c’est au tour de Roméo Elvis de s’emparer de la scène. Pour cette tournée, le rappeur a opté pour une prise de hauteur très littérale puisqu’il débute son show harnaché à quelques mètres de hauteur sur son tube « Chocolat ». Il faut bien reconnaître que cela fait son petit effet !

L’avantage à revoir l’artiste sur scène quelques jours seulement après son passage au Luxembourg permet de relever des détails subtils qui nous avaient échappés la première fois. On note par exemple le talent des musiciens qui accompagne le rappeur et on ne le dira jamais assez, une batterie sur scène pour un concert rap apporte toujours du corps à l’ensemble. Mention spéciale également aux claviers présents, et notamment à Benoit Do Quang, pianiste, guitariste, alias A$ian Rocky, fidèle compagnon de scène de Roméo qui se munit d’un porte voix pour faire les backs aliénés du rappeur à certains moments du show. L’idée est simple mais reste efficace.

Cette fois encore, Roméo Elvis s’empare d’une guitare pour le titre « Drôle de Question ». Le public, très connaisseur, est conquis et extrêmement réactif. Au bout de quelques morceaux, Roméo fait monter sur scène un jeune homme du premier rang absolument incollable sur la discographie du rappeur. Bon joueur et communiquant avec ses fans, le rappeur termine son titre bras dessus, bras dessous avec son fan n°1, lui offre même un selfie avec le public en fond et le fait descendre de scène côté backstage.

S’enchaînent les titres incontournables « J’ai vu », « Tout oublier », et évidemment « Soleil ». C’est avec un entrain sans faille que les paroles des morceaux sont sur toutes les lèvres. Il fait de plus en plus chaud sur scène, Roméo fait tomber la première couche. Le titre « Coeur des hommes », issu du dernier album, trouve harmonieusement sa place dans cette première partie de concert, la voix de Roméo Elvis se plaquant joliment à l’instrumentale intense du titre.

Comme il le confiait lors de notre interview (que vous pouvez retrouver ici), Roméo Elvis aime se donner à fond pendant ses concerts et que « ce soit un peu le bordel ». Sans trop de mal après le titre  « Normal », la foule s’ouvre et s’apprête à entrer dans la phase « plus violente » du show, le titre « Pogo » tombe donc à point nommé.

On remarque également que Roméo Elvis semble se servir de certains titres, comme « Parano » , comme d’un exutoire, un défouloir, ou même les deux. Dans un état de semi-transe, le rappeur belge n’hésite pas à finir au sol, comme pris de convulsions. On ne peut pas dire le contraire, le rappeur a une aisance très naturelle sur scène et donne de sa personne. Il n’en faudra pas plus pour retourner le Zénith de Nancy sur « Tu vas glisser », « 300 » ou encore « Viseur ». Ça y est, Roméo Elvis tombe le T-Shirt, on entre dans la dernière phase du concert. 

Avant la fin, Roméo grimpe sur une plateforme et s’en va chanter le très doux « En Silence » en hauteur, morceau qu’il termine d’ailleurs en disant « Merci pour eux » puisqu’il s’agit d’un titre hommage à deux amis, décédés dans des circonstances tragiques.

Le rappeur se montre en pleine maîtrise de son concert, alternant les phases dansantes, violentes, introspectives, sans jamais laisser son audience en suspens. Avant de terminer avec les inévitables « Bruxelles arrive », « Nappeux » et « Malade », il profite du titre « Ma Tête » pour sensibiliser une fois de plus ses fans aux risques d’acouphènes, bruits parasites dans l’oreille dus à une exposition sonore trop importante dont il souffre lui-même constamment.

Ce soir encore, Roméo Elvis offre une prestation de grande qualité et permet à un public fidèle de retrouver en live les titres du dernier album « Chocolat » mais également ceux de « Morale 2 » et « Morale 2luxe ». La tournée des Zéniths continue jusqu’au 26 mars 2020 !