Décès de Lou Ottens, inventeur des cassettes audio

Ce samedi 06 mars, l’homme ayant donné naissance à un pan entier de l’histoire de la musique enregistrée a disparu. Lou Ottens, ingénieur à l’origine des cassettes audio, s’est éteint à l’âge de 94 ans. Il laisse derrière lui un héritage ancré de façon indélébile dans la culture hip-hop.

Texte par : Nicolas Sadourny

La nouvelle est tombée comme une météorite dans le monde de la musique. Lou Ottens est décédé à l’âge de 94 ans, dans sa ville natale de Duizel. Cet ingénieur néerlandais avait, dans les années 60, changé la manière que nous avions d’écouter de la musique, en créant un format audio analogique facile à transporter qui amènera notamment à la création du légendaire Walkman™ par Sony.

Chef du département de développement de produits à Philips dans les années 60, Lou Ottens est considéré comme le père de la cassette audio telle qu’on la connaît. Le premier modèle a été présenté en 1963 lors du festival Berlin Radio Electronics.

Le succès du nouveau produit a été immédiat et les propositions de contrats n’ont pas tardé. Sony, en signant une licence avec Philips pour sa cassette emblématique, faisant de la création de Lou Ottens la norme des cassettes audio dites compactes dans le monde entier. Celle-ci garda donc une longueur d’avance qui s’avéra définitive sur les modèles dérivés que commençaient à développer d’autres fabricants, au Japon tout particulièrement.

À ce jour, on estime que plus de 100 milliards de cassettes audio ont été vendues à travers le monde. Ottens a également participé au développement des Compact Discs numériques, autre innovation de Philips, cette fois en étroite collaboration avec Sony. Lors de leur première présentation en 1982, Ottens présenta le CD comme un support rendant obsolète la cassette et totalement inutile le vinyle, minimisant manifestement l’attachement du public et des collectionneurs aux supports analogiques et oubliant la supériorité intrinsèques des bandes numériques métal en particulier sur n’importe quelle compression de son numérique comme celle utilisée pour le CD ou plus récemment pour Mp3 et streaming. L’ingénieur a pris sa retraite quatre ans plus tard. À ce jours compte environ 200 milliards de disques vendus dans le monde.

Il semble cependant que Ottens ait parlé un peu vite en enterrant son invention. L’ingénieur aura pu remarquer dans les dernières années de sa vie que les cassettes audio avaient encore un intérêt pour beaucoup de gens. Selon la Official Charts Company, les ventes de cassettes ont augmenté de 103 % en un an entre 2019 et 2020, en progression exponentielle depuis les années 2010. Rien qu’au Royaume-Uni, ce sont plus de 110000 cassettes neuves qui s’écoulent chez les disquaires et autres boutiques en ligne.

Plusieurs artistes très populaires comme Nas, Benny The Butcher, Suprême NTM, Coldplay, Lady Gaga, The Weeknd, AC/DC, des labels indépendants tels que Daupe!, High Focus, Urbnet, Soul Assassins ainsi que des majors comme Universal, Warner et Sony restent fidèles à ce format mythique et continuent d’adapter leurs œuvres dessus pour les commercialiser parfois à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires par titre.

Notre magazine, via sa division iHH™ Magnetics, n’est pas en reste avec des sorties sur bandes qui s’accélèrent pour des artistes acclamés tels que Sameer Ahmad, Dee Nasty, Grand Singe, Cris Prolific, Maître Madj, Pierre Rochefort ou encore des DJs tels que DJ Djel, DJ Netik, The Supreme Team (DJ Fab, DJ Stresh, Junkaz Lou, DJ Brasko, Skillz Beats) et disponibles ici :
https://ihh.ecwid.com/

L’héritage de Lou Ottens est donc loin d’avoir disparu, il est même en pleine renaissance !