affiche_chanson-cardiaque_sstraitcoupe

“Chansons Cardiaques” : les amères sucreries de Sitou Koudadjé

Poète noir qui “écrit à l’encre de l’alcoolisme, de la mélancolie et de l’abandon”, ainsi se présente lui-même l’ami Sitou Koudadjé, grand rappeur trop méconnu. On avait dit ici tout le bien qu’on pensait de son dernier projet “Is That Jazz/Rap”.

Fort de plus de quinze piges de rap dans les pattes et de nombreux projets semés en route, avec son collectif Dangereux Dinosaures ou en solo – dont le classique souterrain “21 Grammes” –, et toujours “le cœur la folie et la liqueur” pour carburant, le Black Napoléon s’apprête à nous embarquer une nouvelle fois en balade dans sa tronche et ses entrailles. Le 26 mai prochain sort “Chansons Cardiaques”, portrait de l’artiste en treize amères sucreries tout en douceur et violence contenues, livrées d’une voix profonde et habitée sur des productions plus variées qu’à l’accoutumée. Des chansons “un peu tristes”, comme il le dit lui-même, sincères, remuantes, bouleversantes parfois. Sitou rappe “sérieux comme une crise cardiaque”, mais sans jamais se départir de la mordante ironie qui nous fait l’aimer tant.

Un orgueil de marbre et une sensibilité de môme : le monde vu par les yeux du frangin qui “ne s’excusera pas d’avoir faim”, est habité par la colère, le charbon, les plaisirs coupables, les arts maudits, l’amour, la rancœur, l’implacable tic-tac de la trotteuse, une détermination qui sait se nourrir de ses failles. Malgré des plaies qui ne cicatriseront jamais qu’en surface, le loup poursuit sa route sans faiblir, tant qu’il peut hurler au creux de la nuit et que sa meute l’accompagne, parce qu’il sait qu’il a “les amis les plus extraordinaires du monde”.

C’est donc avec une réelle fierté qu’iHH™ s’associe à la sortie de l’album qui sera disponible sur toutes les plateformes légales et au format physique. Il est déjà disponible en précommande ici, avec quelques extraits en écoute.

Pour une plongée en profondeur dans le riche univers du lascar, vous pouvez aussi écouter cet épisode spécial de l’émission Black Mirror en sa compagnie :