thumbnail_Screenshot_20190625-175843_Instagram

Rhône-Alpes : Une journée avec Richi, jeune rappeur lyonnais

Texte : Jules ARGUEL

Très jeune déjà, Richard de son prénom, écoutait ses idoles dont Ateyaba, anciennement connu sous le nom de Joke, et rêvait de percer dans le rap. Depuis cette époque, le rap est devenu porteur d’innombrables talents et de possibilités infinies. Richi a lui aussi hérité d’une opportunité, qu’il a saisi très tôt…

Richi lors de son concert à La Marquise, scène lyonnaise. / Crédit photo : Romain Dhaneus

Âgé de 18 ans, Richi comptabilise déjà 15 sons, chacun ayant son clip, comme par exemple  VHS#2 qui cumule plus de 3.500 vues. Ils sont réalisés par son collègue de classe, Romain Dhaneus (VHS FUTURECORD), qui est aussi “le backeur attitré”. En bref, et comme on a pu le constater tout au long de la préparation de son concert aux nuits sonores, Richi est un jeune rappeur de Lyon qui a les dents longues ! Il peut aussi s’estimer fier de sa fidèle équipe qui est surtout une belle bande de potes dont le professionnalisme n’a d’égal que l’humilité et la simplicité.

« L’inspiration vient de partout »

Littéralement. De partout. Même s’il juge “un peu cliché » de le dire, il s’inspire de ce qu’il “entend dans le rap français”. Si un flow à la PNL dans “JETPRO” ou encore en egotrip sur “dans la tchop ” en sont la preuve, ils sont aussi la preuve que Richi se cherche encore, lui qui n’a que 18 ans. On le rappelle… « Aujourd’hui un rappeur qui s’inspire de Nekfeu, Dosseh ou PNL on va penser qu’il n’a pas de personnalité » précise-t-il, « pourtant il n’y a pas de mal à admirer ce qui ce fait de mieux. Il s’agit juste d’y mettre son flow, son style ». Le message est clair. Rien ne vaut un bon texte, une pointe egotrip et une instru trap de qualité, qu’il doit notamment à Lucius, GadB, LCS ou encore Elvin dont il a pioché les instrus sur YouTube.

L’année 2020 pour concrétiser

Symbole de son éclosion précoce, Richi débarque avec un nouveau clip et une entrée sur les plateformes streaming début juillet. Il travaille également sur un EP qu’on attend courant Septembre. De quoi satisfaire les futurs bacheliers lyonnais. Et pourquoi pas en dehors du 69 ? En somme, le natif de Lyon nous réserve de belles surprises pour l’année à venir, lui qui prévoit quelques scènes d’ici la… histoire de se faire connaître encore un peu plus.