Youssoupha (16)

iHH™ LIVE REPORT : Youssoupha à Den Atelier

Le jeudi 28 mars, le “Lyriciste Bantou” était de passage à l’Atelier de Luxembourg pour son Expérience Tour, l’occasion rêvée de retrouver le rappeur sur scène. Après trois ans d’absence, Youssoupha a marqué un retour gagnant en septembre dernier avec son cinquième album « Polaroïd Experience ». Comme à son habitude, la palette est riche, les sonorités multiples et les thèmes variés, entre introspection et poésie, Youssoupha évoque le temps qui passe.

On commence fort après l’intro de Sam Cooke « A Change Is Gonna Come » et le titre éponyme « Polaroïd Experience » sur lequel la foule scande en chœur. « Les gens dans mon public sont aussi de ma famille, j’ai de l’amour fois mille », Youssoupha annonce très bien la couleur, entre amour, nostalgie et rassemblement.

Rarement le public de l’Atelier n’a été aussi démonstratif ! La setlist s’enchaîne avec « Salaam » et « Menace de Mort », deux morceaux puissants dont l’intensité est démultipliée grâce aux musiciens présents, la scène est complètement occupée. Youssoupha est bien entouré avec un batteur à sa droite et un clavier à sa gauche. Derrière lui, on retrouve DJ Myst et deux choristes exceptionnelles.

Même en connaissant la réputation du rappeur sur scène, c’est toujours une agréable surprise de recevoir une telle énergie positive. La fête continue avec les titres « Grand Paris », « M’en Aller » et l’excellent « Dreamin ». Youssoupha communique constamment avec son public et lui rend hommage en direct. Le premier chapitre du concert se clôt sur le titre « Avoir de l’argent » issu du dernier album, un morceau superbement écrit.

On se connait !

Le deuxième acte s’ouvre avec un medley à l’ancienne, pour les fans de la première heure. On navigue sur les projets « Sur les chemins du retour » et « Noir Désir » avec les titres « Apprentissage », « A Force de le Dire » et « Gestelude ». Le medley se referme avec un freestyle sur l’instru de « Break Ya Neck » et « Ma Destinée », excellent titre de Youssoupha figurant sur son tout premier album « A Chaque Frère », une jolie retrospective ! 

Il est maintenant temps d’entrer dans la troisième et dernière partie du concert, le coup d’envoi est permis grâce à « Alleluia », un titre ultra efficace sur lequel Youssoupha pose avec talent et continue d’enflammer un public en fusion.

Après « Chanson Française », il est temps pour Youssoupha de faire une pause pour discuter franchement avec ses fans. Pendant une dizaine de minutes, le rappeur vient à la rencontre de son public, surplombant la foule “Est ce qu’il y a des gens que je connais ici? On va faire connaissance”. Interrogeant des groupes de personnes de part et d’autre de la scène, Youssoupha interpelle, ironise et faire rire la foule. « Je vais peut être pas pouvoir tous vous rencontrer à la fin du concert, mais au moins là on peut parler un peu ! » lance t’il.

Youssoupha taquine gentiment les personnes qui répondent à ses questions. Il en profite également pour dire tout le bien qu’il pense de la salle de l’Atelier et comment son entourage a tenté de lui faire peur en le mettant sur ses gardes vis à vis du public luxembourgeois. “On m’a dit que vous étiez un peu bizarres par ici, mais ce soir vous êtes le meilleur public du monde!” Le rappeur en profite pour saluer et rendre hommage à un de ses plus fameux producteurs, Cehashi, talentueux producteur luxembourgeois avec qui il collabore depuis des années.

“Concert de l’année, public de l’année”

C’est après une anecdote sur une fan, qui lui a fait comprendre sans grande subtilité qu’il n’était plus un jeunot, que l’on reprend le concert avec les morceaux « Devenir Vieux » et « Entourage ». Ce troisième acte nous rapproche de la fin, la foule est en communion avec l’artiste reprenant en chœur ses paroles, sur les titres solaires « Smile » et « A Cause de Moi », issus du précédent album « NGRTD ».

En communion avec son public, Youssoupha exalte une telle positivité qu’il est impossible de ne pas avoir le sourire en l’écoutant. Les morceaux « Les Disques de mon Père » et « Niama Na Yo » se chargent de terminer le travail en faisant sauter le public en rythme.

Le concert dure depuis depuis une heure et demie, on s’attend alors à un rappel d’un titre avant le rideau, mais c’est finalement quatre morceaux qui parachèvent ce superbe show de 2 heures de rap français. Les deux choristes ont alors droit à un titre dédié et on déplore de ne pas avoir droit à plus de temps rien que pour elles tant elles sont charismatiques et excellentes chanteuses !

Youssoupha fait preuve de pertinence dans le choix des derniers titres avec « Par Amour », « On se connait », « Mourir mille fois » et « Espérance de Vie ». Chaque titre est pensé spécifiquement pour le live et avec des musiciens, mais le tout dernier morceau se voit réinventé complètement pour lui greffer une portée intime encore plus forte, avec un faisceau de lumière blanche dirigé vers Youssoupha et ses deux choristes, assis au devant de la scène.

Cette prestation de deux heures est un sans faute et une vraie démonstration de rap français ! Youssoupha fait partie de ces artistes passés maître dans l’art d’emporter un public jusqu’au bout, de le faire rire, chanter et réfléchir. Comme il le résume si bien lui même : « Concert de l’année, public de l’année ! »

Si vous avez loupé cette date exceptionnelle, il vous reste toutes les autres dates de la tournée de Youssoupha pour vous rattraper. Toutes les infos disponibles ici.

Texte : Sébastien Muzi
Photo : Maude JNVX