Reverie x Blimes

iHH™ LIVE REPORT : Reverie x Blimes Brixton

iHH  LIVE  REPORT  :

REVERIE  x  BLIMES BRIXTON

Photos : Maude Jonvaux
Texte : Maude Jonvaux et Sébastien Muzi

Les femmes s’en mêlent : Reverie x Blimes Brixton aux Trinitaires (Metz).

Dans le cadre du festival “Les Femmes S’en Mêlent”, les Trinitaires de Metz accueillaient jeudi 22 mars deux rappeuses de talent : Reverie et Blimes Brixton. Retour sur la soirée.

Depuis 20 ans, “Les Femmes S’en Mêlent” célèbre à Paris la scène féminine indépendante. Sa dernière édition à domicile a eu lieu le 15, 16 et 17 mars derniers à la Machine du Moulin Rouge. En tournée dans jusqu’au 30 mars, le festival continue de mettre en avant la créativité des femmes à travers des évènements off et des concerts dans toute la France, en Belgique et en Suisse.

Éclectique et exigeant, le festival met en avant depuis 1997 des artistes “innovantes, téméraires, affranchies et profondément singulières”. Et une fois de plus, le public n’a pas été déçu aux Trinitaires de Metz avec les concerts exceptionnels des rappeuses Reverie et Blimes Brixton, plus énergiques et déterminées que jamais. Avec leurs univers complémentaires, elles ont enflammé le caveau des Trinitaires jeudi dernier.

C’est la MC californienne Blimes Brixton, a.k.a. Oh Blimey, qui ouvre le bal. La jeune rappeuse, native de San Francisco, s’est imposée ces dernières années sur la nouvelle scène queer de Los Angeles. Après avoir fait ses preuves dans les battles et les freestyles, Blimes prend part à la scène féminine californienne, plus prospère que jamais. Au micro, on en oublierait presque ses origines tant son flow rappelle la côte Est, et le phrasé d’un Biggie.

https://youtu.be/Zd8_JJPL2k0

Énergique, souriante, elle fait vite danser un public venu en nombre l’applaudir. Au premier rang, des fans de la première heure récitent déjà ses paroles alors que Blimes ne compte qu’un seul EP (“Dodgy”, sorti en 2016). Féministe, anti raciste, profondément humaniste, la jeune femme enchaine les morceaux, entre récits personnels et bangers en puissance.Puis Blimes laisse sa place à Reverie. Elle aussi vient de Los Angeles. Jeune rappeuse prodige, elle représente haut et fort les couleurs et les intonations du rap californien en éduquant son public au “real hip-hop”. Après un parcours difficile qu’elle évoque sur scène, la jeune femme se lance dans le rap à l’âge de 17 ans où elle enregistre ses premiers morceaux sur des compositions de son frère Louden, désormais son beatmaker attitré.

Avec beaucoup de verve et d’énergie, elle débite un flow impeccable, enivrant la foule dans une vibe underground. Très proche de son public, elle évoque avec émotion son passé, entre petits et grands délits, drogues et problèmes, fière de montrer qu’elle s’en est sortie grâce à la musique, encore plus fière de faire des tournées en Europe et de pouvoir monter sur scène en France. Son énergie solaire rayonne dans la salle et entraine avec elle un public en feu. Blimes la rejoint sur scène à la fin du concert pour un morceau commun qui met tout le monde d’accord. Le rap féminin a décidément de beaux jours devant lui alors, continuez de vous en mêler les meufs !

Plus de photos de Maude Jonvaux ci-dessous et sur son Instagram :

https://www.instagram.com/maudejnvx