DSC_0280

iHH™ LIVE REPORT: PLK à l’Autre Canal

Texte : Sébastien Muzi
Photos : Maude Jonvaux

PLK était sur la scène de l’Autre Canal le vendredi 1 février pour une date sold out depuis des semaines, pour le plus grand plaisir de ses fans.

Depuis la sortie de son album: « Polak » en octobre dernier, plus rien ne semble stopper PLK. Avec un succès assez fulgurant, un disque d’or, des featurings de luxe (Nekfeu, SCH) et une tournée à guichet presque fermé, le jeune rappeur de 21 ans a su créer la surprise. Surprise qui n’en est qu’à moitié une, car l’ancien membre du Panama Bende a fait ses armes noblement via de nombreuses mixtapes et freestyles. Il fait indéniablement partie des figures de proue de la scène rap ultra actuelle française et il était donc temps de voir ce que cela pouvait donner sur scène.

PLK débarque sur la scène de L’Autre Canal à 21h et assure un set efficace d’une heure et demie, en compagnie de son backeur et de l’excellent Matou aux platines (membre du label Orfèvre, initié par Espiiem et DJ de la rappeuse Chilla) faisant scander à une audience, plutôt jeune mais extrêmement connaisseuse, les paroles des morceaux les plus marquants tels que « Monegasque », « Pas les Mêmes », « Dis Moi Oui » ou encore « Ténébreux ».

La prestation est renforcée par une scénographie percutante à base de néons entourant les blocs en arrière plan autour du DJ et de part et d’autre de PLK. Les lumières sont également très bien gérées et s’accordent logiquement aux ambiances tantôt sombres tantôt chaleureuses des morceaux du rappeur. Le rappeur a la chance de pouvoir s’appuyer sur un public fervent et imprenable, qui connait déjà sur le bout des doigts les trois titres inédits « Emotif », « Dingue » et « Sans Suite » ajoutés tout récemment à l’album « Polak ».

Dans la même lignée que des groupes comme Caballero et Jean Jass, PLK propose un rap ancré dans son temps, très orienté ego trip et calibré pour 2019, avec des codes hérités de la scène trap américaine des A$AP Rocky ou même Migos. L’âge du public dépassant rarement la vingtaine, il est évident que le jeune rappeur trouve actuellement un écho dans cette génération fraîchement majeure, mais l’esthétique de ses morceaux reste remarquable et fait de lui un artiste à suivre !

On vous laisse avec les photos de la soirée et rendez-vous très vite pour un prochain report !

Ce diaporama nécessite JavaScript.