DSC_1648

iHH™ LIVE REPORT : DEMI FESTIVAL 2019

Texte et photos : Maude JNVX

Le Théâtre de la Mer de Sète accueillait du 8 au 10 aout dernier la 4ème édition du Demi Festival. Le festival hip-hop du très généreux Demi Portion a encore affiché complet pour ses 3 jours. Dans un cadre idyllique, face à la mer et sous le soleil de la Méditerranée, on est allé écouter les Neg Marrons, Seth Gueko, Sinik, The Alchemist, Nakk Mendosa, ATK et bien d’autres… Retour sur un weekend dans le plus grand rassemblement de rappeurs français de l’été.

Enzoo

Une 4ème édition sold out

Le Demi Festival est une belle histoire. Demi Portion nous la contait il y a quelques mois à l’occasion d’un concert dans l’Est de la France. Parti du simple constat qu’il n’avait jamais joué dans sa ville natale, alors qu’il parcourait les routes de France depuis des années, le rappeur sétois lance une bouteille à la mer sur les réseaux sociaux. « Des gens seraient-ils intéressés par un festival de rap français à Sète ? » La page est vite saturée par les réponses et face à tant d’engouement Demi Portion se lance dans l’aventure.

Chaque édition a affiché complet en quelques minutes. Sur la billetterie, on se croirait presque à un concert de Madonna au Stade de France, les précieux tickets s’arrachent, se négocient, se revendent. Les passionnés se ruent sur le Graal, à la fois pour l’affiche (qui donne très envie), mais aussi pour l’ambiance. Au Demi, on ne vient pas chercher que des concerts mais aussi un esprit, une atmosphère positive et chaleureuse. Et puis… on ne va pas vous mentir, écouter du rap en regardant la mer, ça n’a pas de prix.

Cette année, une scène gratuite est prévue le mercredi 7 aout dans le Cadre Royal, là où se déroulent, sur le canal, les très populaires joutes nautiques de Sète. Au programme Billet d’humeur, Viez, Walid Shabazz, Mkash et Emtooci. Les shows sont ambiancés par R Can, que l’on retrouve aussi souriant que l’année précédente, un vrai bonheur !

Les concerts du Théâtre de la Mer débutent le jeudi avec Néfaste, Dj Rolxxx, La Chronik, les lyonnais de l’Animalerie, Davodka, Sixième Densité, NETNA, L’UZINE, Diverset et Virus. Une belle première soirée pour ouvrir les festivités. Pour rappel, le Demi Festival reste très abordable, compter 27 euros par soirée pour des affiches garnies et pleines de surprises, et 60 euros pour les 3 jours. Un prix raisonnable pour retrouver la crème du rap à l’ancienne et découvrir de nouveaux artistes d’une scène en perpétuelle expansion.

Oz

Le Demi Festival, entre amitiés et passion

En effet, ce qui fait aussi le succès du Festival ce sont les 41 artistes qui se relaient, des têtes d’affiches, des plus petits, il y en a pour tous les goûts. Avec une dizaine d’artistes par soirée, le plateau du Demi ne déçoit jamais ! Cette année le DJ américain The Alchemist (seul anglophone à l’affiche), a fait le déplacement pour clôturer la soirée du vendredi. Exceptionnellement, le show se termine à 2h du matin car « la mairie a joué le jeu » nous explique Demi Portion.

Au Demi Festival, on débute à 18h30 pour des plateaux d’une dizaine d’artistes pendant la soirée. « Les artistes qui viennent ici acceptent de ne jouer parfois que 30 min, c’est rare ! » nous précise t’il car le Demi Festival c’est aussi une belle histoire d’amitiés, de partage et de passion. Chacun se prête au jeu et permet d’offrir au public une soirée d’anthologie.

DJ Rolxx

Oz et Paco, accompagnés par DJ Rolxx ouvrent le bal du vendredi soir. Quand les concerts débutent, il fait encore jour et les embruns parfument l’air. Le Théâtre de la Mer se remplit peu à peu. Dans le public, tous les âges sont présents. On croise aussi bien des groupes de jeunes prêts à faire la fête, que des petites familles avec leurs jeunes enfants, casque réduction de bruit sur les oreilles.

Chilla, jeune rappeuse suissesse qui vient de sortir son premier album MŪN le 5 juillet 2019, monte sur scène et nous présente quelques titres de son nouveau projet mais aussi les tubes qui ont fait sa notoriété comme « Sale Chienne » ou « Si j’étais un homme ».

Chilla

Puis c’est au tour d’Ol Kainry qui se présente seul, Dany Dan est souffrant et n’a malheureusement pas pu faire le déplacement. Petite déception dans le public, vite effacée par les nombreuses surprises que réservent la soirée. En effet, Youssoupha a fait le déplacement. « Je suis en congés, personne ne peut me forcer à rien ce soir ! » nous explique t’il en riant quand on lui demande ce qu’il fait là. Il n’est pas le seul à avoir placé le Demi Festival au centre de ses vacances. Au coin de la porte des loges, nous voyons bientôt entrer Rim K et AP du 113. Une belle soirée s’annonce.

Ancienne et nouvelle génération se côtoient

Seth Gueko

Seth Gueko et DJ Rox R montent sur scène, le public reprend en chœur les grands succès du rappeur à la gouaille de Titi Parisien, « Bistouflex », « Patate de forain », et des morceaux plus récents issus de son précédent projet Barlou (2016). Puis les Neg Marrons ambiancent la foule qui entonne comme un seul homme « Le Bilan ».

Il est déjà 23h20 lorsque le très attendu Sinik foule la scène sous les encouragements du public. « Je réalise », « Une époque formidable », « L’Assassin », tant de morceaux ayant marqué les années 2000. Mais le rappeur est définitivement de retour avec un album à venir dans les prochains mois, pour le plus grand bonheur de son public qui exulte sa joie dans le théâtre.

Sinik

The Alchemist vient clore la soirée. Quelle joie et quelle surprise de découvrir sur scène une légende du rap US ayant collaboré avec Mobb Deep, Dilated Peoples mais aussi Eminem. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de le voir en France, et encore moins dans ce cadre idyllique. Son mix ambiance la foule jusqu’à 2h du matin et le producteur semble possédé par sa musique. Un vrai bonheur.

Samedi, la clôture du Demi Festival présente encore une fois de belles surprises. Ekloz, L’Hexaler, Sheryo et Nakk Mendoza ouvrent les festivités. R.E.D.K et Faf Larage ont également répondu présents. La foule s’embrase quand Ali de Lunatic monte sur scène. Un beau cadeau de la part du Demi Festival, le rappeur se faisant aussi rare que son héritage est précieux. Entendre en live les succès de Lunatic reste un moment fort du festival.

Ali

Bastard Prod et ATK sont aussi de la partie. L’ambiance est chaleureuse et montre une nouvelle fois que les formules les plus simples sont souvent les meilleures. En loge, les invités se mêlent à la presse et aux artistes, dans un esprit de franche camaraderie.

Le public reste attentif à chaque changement de plateau, reprenant en chœur les couplets qui ont marqué le rap français. Cela tombe bien, énième surprise de la soirée, Rim K et AP du 113 viennent nous rappeler qui sont les « Princes de la ville » et tout le public chante sur « Tontons du bled ». C’est la fête dans le Théâtre de la mer.

Demi Portion monte sur scène, remercie le public, une fois encore aux côtés de ses acolytes DJ Rolxx, R CAN et Kacem Wapalek. Tous nous ont régalé tout le weekend par leur simplicité et leur sincérité sur scène. Humblement, Rachid Daif fait monter son fils sur scène. Moment intime et touchant avec le public, on assiste aux premiers pas de son garçon dans le grand bain du rap français. Tel père, tel fils, et le petit ne se laisse pas démonter, nous livrant un super couplet. Le public est en feu, le père et le fils sont submergés par l’émotion.

Demi Portion et son fils

C’est (presque) le moment des adieux, mais avant cela, Demi Portion nous régale encore avec entre autres « Mon Dico », « Souvenir », et évidemment « La sirène », véritable hymne repris à l’unisson. Sur scène il est vite rejoint par tous les invités du festival. Rim K et AP sont là, Mono le vrai, mais aussi le youtubeur John Rachid qui a fait le déplacement. Le public est en liesse, comme sur scène où les rappeurs prennent plaisir à chanter tous ensemble, téléphone à la main pour immortaliser ce moment. Une grande bande de copains.

Cut Killer doit venir fermer les portes du Demi festival, mais avant lui, Rachid Daif réussit à nous surprendre encore. Le rappeur Dadoo fait la transition, entonnant « Sales gosses » et « L’avenir est à nous ». Le public est à bout de souffle, trop de cris et de joie pour une seule soirée !

Cut Killer

Le DJ légendaire Cut Killer s’empare des platines et emmène la foule avec lui jusque tard dans la nuit. Le Demi Festival n’a pas d’équivalent et une fois de plus le rap français conserve toutes ses lettres de noblesse.

Un immense merci à Demi Portion, Mehdi, Mkash, R Can, DJ Rolxx et toute l’orga du festival pour leur accueil, la qualité du Demi Festival, son ambiance unique. Votre générosité et votre sincérité n’a d’égal que la qualité de votre musique et votre festival ! On reviendra, et on vous conseille de vous jeter sur la billetterie pour l’édition 2020 dès qu’elle ouvrira ses portes ! A l’été prochain !

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu la chance d’être présents ou qui veulent revivre ce moment, ARTE Concert était sur place pour immortaliser un bon nombre de shows!