DSC_1205

iHH™ LIVE REPORT : Caballero et Jean Jass à la Rockhal

Le duo belge formé par Caballero et Jean Jass était de passage à La Rockhal au Luxembourg le jeudi 23 mai 2019 pour un show maîtrisé et dynamique.

Depuis un an, les deux rappeurs défendent sur scène l’ultime volume du triptyque Double Hélice. Nous avions eu l’occasion de les voir en concert à l’Autre Canal à Nancy, en avril 2018, quelques mois avant Double Hélice 3 et le rendu était plutôt inégal, les identités bien marquées des deux acolytes ne ressortaient pas assez au fil du show.

Un an plus tard, c’est avec un grand plaisir que l’on constate l’évolution du projet, tout est bien plus solide sur scène et on voit clairement que les artistes ont pu rôder un vrai spectacle.

Le concert commence, lumières éteintes, on entend les rappeurs marcher puis monter dans une voiture. Cela tombe bien, la cabine de DJ Eskondo a fait peau neuve pour cette tournée et s’est transformé en pare-choc de Cadillac ! Les phares s’allument, l’assemblée embarque pour une ride d’une heure et demie. 

On ouvre les hostilités avec un titre ultra récent: « L’Amérique », sorti début 2019. Caballero et Jean Jass débarquent, chacun d’un côté de la scène dans la pénombre, puis se placent au centre d’un carré de leds, l’ambiance est soignée et cette mise en bouche fait mouche ! 

Le duo est brillant lorsqu’il s’agit de communiquer avec son public, c’était déjà le cas lors du précédent concert, mais cette fois-ci on passe à un niveau supérieur, tout est très bien pensé et chaque interaction permet d’introduire subtilement le morceau suivant. On continue avec « Tu connais pas », « Chef » puis le concert est interrompu par la sonnerie d’une cabine téléphonique placée sur le côté de la scène.

Cet élément de décoration insolite permet une mise en scène hilarante, avec notamment la mère de Caballero qui l’appelle en plein concert pour lui faire la leçon et lui demander d’arrêter de fumer dans le salon ! L’idée est géniale, car ce téléphone, qui peut sembler anodin, permet en réalité aux rappeurs de laisser libre cours à un humour qui leur est propre et qui fait aussi leur identité. Caba et Jean Jass se charient, s’envoient des pics, le public rit aux éclats.

Ce même téléphone sert ensuite à donner la parole aux collègues et copains du milieu comme Roméo Elvis ou Lomepal afin d’introduire les titres « Incroyaux » et « X-Men ». Lorsque Jean Jass cherche à se « donner un air sérieux », il s’empare d’un pied de micro pour l’un des titres les plus introspectifs du duo: « Un Endroit Sûr », Caballero le rejoint par la suite pour son couplet écrit en partie en espagnol. Le morceau est excellent et à ce stade du concert, le public est complètement réceptif. La fête reprend rapidement son cours avec les morceaux « Dégueulasse », « SVP », « TMTC », puis bascule vers le « love » avec « Bae », titre en featuring avec le rappeur Hamza, et « Californie ». 

On s’approche de la fin, et les deux rappeurs mette la cerise sur le gâteau avec l’inévitable « Bruxelles Arrive » qui met tout le monde d’accord. Dans un élan de générosité, Jean Jass demande le plus beau et le plus grand des cercles, déclenchant un superbe pogo, avant le drop de l’ultime morceau « Sur Mon Nom ».

Il faut bien le faire, “oui messieurs“, nous mettons du respect sur vos noms ! Bravo.

Photos : Maude JNVX
Texte : Sébastien Muzi