DSC_0172

iHH™ LIVE REPORT : Aminé au Trabendo

Le rappeur originaire de Portland Aminé était de passage à Paris, au Trabendo, pour une unique date française  le 14 février qui affichait sold out ! On a mis notre saint Valentin de côté pour en être, on vous raconte. 

Après un second album « Onepointfive » paru en Août 2018 et des clips soignés comme ceux de « Blackjack » et « Reel It In », le rappeur Aminé a entamé une tournée mondiale en fin d’année.

Depuis quelques mois, le rappeur Aminé se démarque avec une esthétique qui oscille entre Tyler et Outkast, second degré et jouant souvent avec les codes et clichés du rap américain. L’engouement autour de son projet ne fait que grandir et il était donc nécessaire que l’ensemble tienne la route sur scène. 

© Maude Jnvx

Le DJ, Madison LST, arrive sur scène à 21h, devant un public très jeune et largement porté sur les plus gros bangers actuels. Durant 15 minutes, les titres qui passent se chargent d’accélérer les rythmes cardiaques, à base de Jackson Five, d’A$AP Rocky et 21 Savage. Aminé finit par arriver sur scène sous les hurlements d’une fanbase bien ancrée. Dans son dos, un grand écran led projette des images des fans filmés en direct dans la foule.

D’emblée, on remarque que le DJ est étrangement placé sur le coté de la scène, comme un ingénieur son, et Aminé s’en trouve donc seul occupant l’espace central de la scène avec des vidéos colorées et quasi-épileptiques qui accompagnent chaque morceau. On peut donc rigoler un peu en lisant des tweets élogieux de fans à l’égard d’Aminé durant le morceau: « Reel It In », petit moment égotrip que l’on pardonnera sans mal ! Les titres: « Spice Girl », « RedMercedes » et « Campfire » fonctionnent aussi extrêmement bien sur scène et l’agencement du Trabendo permet une réelle proximité entre le rappeur et son public. 

Le set est relativement court et ne s’étale pas au delà d’une heure, Aminé fait cependant preuve d’une excellente communication, il profite même de cette soirée de Saint Valentin pour faire scander à la foule: « I know » lorsqu’il la flatte en disant: « You’re beautiful ». Bouquet final, et le choix du mot est approprié, il remonte sur scène avec une centaine de roses qu’il lance dans le public, trop d’amour !

© Maude Jnvx

Cette tournée nommée: « Tourpointfive » porte très certainement bien son nom. A l’image de l’album qui semble être un point de repère à mi-chemin entre le premier du nom: « Good For You » et un second (à venir ?), la prestation scénique s’en trouve inégale, en recherche de la prochaine étape. On peut sentir indéniablement l’aisance d’Aminé sur scène, son sourire ravageur est communicatif et les morceaux s’enchainent sans fausse note, cependant on aurait apprécié un peu plus de détail et d’énergie, avec un backeur et une batterie par exemple. Les sonorités des productions s’y prêtent largement et cette tournée sent plutôt le rodage avant les choses sérieuses que la tournée mondiale en grandes pompes. 

Aminé a mené un bon concert, et reste donc un artiste à suivre de près, il est important de rappeler que le rappeur de Portland n’est âgé que de 24 ans et qu’au regard de ce qu’il a pu faire jusque là, de belles choses se profilent à l’horizon !


Texte : Sébastien Muzi
Photos : Maude Jonvaux